⇒ RETOUR A L’ACCUEIL

Retrouvez ci-dessous les 4 derniers éditoriaux parus dans Le Cartophile. Pour consulter les éditos antérieurs, ALLEZ ICI.

EDITORIAL du 2ème trimestre 2020 (Le Cartophile n° 191)

Après le retard pris pour vous expédier le précédent Cartophile, ce numéro renoue avec le rythme habituel. Je suis convaincu qu’il vous plaira. Si vous avez eu loisir de parcourir vos collections ou de classer, nul doute que certaines cartes méritent d’être partagées. Le Cartophile est ouvert aux articles de fond mais aussi à une accroche autour d’une carte. N’hésitez pas à nous faire des propositions pour les prochains numéros.

Durant le printemps, mis entre parenthèses par la crise sanitaire, nous nous sommes efforcés de maintenir le lien avec les membres du Cercle par la Lettre mail mensuelle, et par le groupe Facebook du CFCCP, qui a vu son effectif gonfler rapidement et a donné lieu à de beaux échanges. Si ce n’est déjà fait, je vous encourage à le rejoindre – Facebook me semble moins dangereux que ce que l’on reçoit sur sa messagerie électronique – ou à y inviter vos relations. C’est un moyen idéal d’élargir sa culture cartophile au-delà de ses thèmes personnels. Le nouveau site Internet du Cercle est en croissance ; visitez-le régulièrement et faites-moi part de vos suggestions pour l’enrichir.

Enfin, je forme le vœu que la rentrée de septembre voie la reprise complète des salons et de nos réunions avec dispersion chez Mollard. A Paris, nous serons présents sur le forum des associations du 15ème, le samedi 12 septembre ; passez nous voir !

Le Président  Jean LAROUR

= = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

EDITORIAL du 1er trimestre 2020 (Le Cartophile n° 190)

    Difficile de rédiger un éditorial si peu après ma désignation comme président du Cercle. Le défi est d’importance quand on entend parler du déclin de la carte postale et du vieillissement des adhérents de la plupart des associations. Je serai pour cela entouré du président d’honneur Serge Zeyons, de deux vice-présidents Michel Toulet et Michel Degrave, et d’une équipe plus réduite que les dernières années. Nous avons réparti les responsabilités au mieux au sein du conseil d’administration, mais les adhérents doivent être conscients que leur implication est non seulement attendue, mais nécessaire, surtout pour les phases préparatoires aux dispersions, sous la responsabilité de Michel Degrave. Il nous faut aussi trouver un lieu de stockage des cartes fonctionnel, d’accès aisé et d’un coût supportable. Il y a des pistes, mais rien n’est arrêté. Continuez à nous faire des propositions et à donner votre avis !
    Le Cartophile, bulletin de liaison que vous attendez chaque trimestre, est en de bonnes mains, avec Danielle Lacroix et Michel Toulet, mais dépend également de vos contributions : articles de fond illustrés de belles cartes, nouvelles des expos et salons que vous organisez, ouvrages que vous publiez, cartes à localiser, etc. Ces articles permettent de transcender la simple passion de la collection en montrant ce qui peut être fait avec des cartes en termes d’histoire locale ou de culture.
J’ai commencé à m’initier au processus des dispersions, en assistant Michel Degrave et Christian Dussart pour les cotations. Je projette aussi de contacter les présidents des associations, adhérentes ou non, pour étudier les partenariats possibles. Un point préoccupant est la disparition de Cartexpo et le renchérissement des lieux où nous pourrions tenir un stand ou organiser un salon. Nous avons besoin des adhérents de la région parisienne pour repérer un lieu capable de nous accueillir pour une grande Journée de la Carte postale. Qu’on se le dise !
Depuis mes premières réunions, au Modigliani rue Delambre, jusqu’à mon entrée au conseil, j’ai vu évoluer le Cercle et j’ai appris sur son fonctionnement. Beaucoup d’entre vous ont vu mon nom apparaître en 2019 avec le Salon de Samois, puis sur notre nouveau site Internet et notre groupe Facebook. Ces derniers ont vocation à compléter le Cartophile, avec une Lettre mensuelle. Ces services sont ouverts à l’extérieur du Cercle et commencent à générer quelques adhésions. N’hésitez pas à les visiter, à y contribuer et à en parler autour de vous.
    Je profite de ce message pour évoquer plusieurs figures du Cercle qui viennent de quitter, à leur demande, le conseil d’administration. Ronald Mattatia, président sortant, a repris le flambeau en 2013 et a mené à bien l’année du Cinquantenaire. Dès 2011, il avait, avec Jean Vérot, lancé les salons de Brassens qui ont été, sur sept éditions, une superbe opportunité de contact avec les amateurs et la population, et de présence dans le XVème à Paris où nous sommes domiciliés. Nous comptons sur son expérience pour échanger à l’avenir. Fidèles de nos réunions et pointant scrupuleusement les lots à la table lors des dispersions, Claudie et Jacques Guieux ont marqué l’activité du CFCCP : Claudie, ex-trésorière, a tenu avec rigueur les cordons de la bourse et Jacques a géré scrupuleusement les ventes à prix nets. Je n’oublie pas Denise Guérin qui a assuré, par son entregent, la visibilité du Cercle lors de Cartexpo et Bibliomania. Un grand merci à eux tous.
    Une dernière promesse : je serai moins long dans les prochaines éditions !

    Le Président    Jean LAROUR

= = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

EDITORIAL du 4ème trimestre 2019 (Le cartophile n° 189)

Voici donc une année de plus qui s’achève. Celle-ci nous aura donné quelques soucis, mais apporté également pas mal de raisons d’être satisfaits: de nouveaux adhérents (qui permettent de maintenir nos effectifs), des participants nombreux aux dispersions du mardi, une revue lue et appréciée (à laquelle contribuent de plus en plus de personnes), un salon tenu en mars, l’ouverture d’une page Facebook … et bientôt un nouveau site.

Pour 2020, nous avons à trouver une solution pérenne pour la préparation de nos dispersions de cartes, puisque, ainsi que beaucoup d’entre vous le savent déjà, Danielle Lacroix a souhaité en être déchargée. Pour avoir vu de près ce que cela représente comme travail, je ne peux que remercier Danielle d’avoir accepté, il y a 3 ans, de prendre le relais de Serge Zeyons. Nous ne serons jamais assez reconnaissants envers nos deux amis d’avoir successivement endossé cette responsabilité. J’espère vous en dire plus en tout début d’année.

L’horizon de nos salons de cartes postales ne semble pas pour l’heure dégagé. A ma connaissance, les organisateurs de Cartexpo sont toujours à la recherche d’une salle et le salon BiblioMania en début d’année est annoncé, mais sous réserve de confirmation. Là encore, 2020 nous apportera peut-être quelques réponses.

En attendant, souvenons-nous que la vie est belle et surprenante et qu’elle nous fera sans doute connaître d’autres satisfactions.

Je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année et vous adresse mes vœux les meilleurs pour vous-même et tous les vôtres.

Le Président

Ronald MATTATIA

= = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

EDITORIAL du 3ème trimestre 2019 (Le Cartophile n° 188)

La rentrée est faite ! Et à la dernière rencontre, beaucoup d’entre vous étaient au rendez-vous.

Malheureusement, une mauvaise nouvelle a été enregistrée fin septembre: alors qu’une solution pour l’organisation d’un Cartexpo en décembre (en lieu et place de la date « habituelle » en janvier) semblait se profiler, j’ai appris finalement qu’il n’en serait rien. La seule date possible se situait un week-end de manifestations prévues à Paris et les futurs exposants auraient annoncé s’abstenir. Désillusion donc, d’autant plus que l’emplacement se situait dans un endroit bien accessible dans Paris.

Heureusement il y aura Bibliomania du 16 au 20 octobre.

Que faut-il espérer pour 2020 ? Il est trop tôt pour le dire mais il faut s’attendre à ce que les salons à Paris soient de plus en plus rares. A ce propos n’hésitez pas à nous rendre sur notre site www.cfccp.com pour y consulter les cartes éditées à l’occasion de chaque salon tant de Paris que dans les régions. Il suffit de se rendre à la rubrique « Les CPM des salons » qui est alimentée régulièrement et vous fournit un riche éventail de ces cartes.

En ce qui concerne la tenue des futurs salons, le pire n’étant toutefois jamais sûr, attendons !

Le Président
Ronald MATTATIA

 

Pour consulter les éditos antérieurs, ALLEZ ICI.

⇒ RETOUR A L’ACCUEIL